top of page

L'Histoire de la natation artistique



D’où vient cette idée saugrenue de danser dans l’eau la tête en bas et simultanément avec d’autres ? Découvrez l’Histoire de la natation artistique, ses évolutions et ses particularités à travers cet article.




AU PROGRAMME


“Imaginez que vous courrez un 400 mètres. Maintenant imaginez que vous le faites dans l’eau. Maintenant, que vous en effectuez la moitié sans respirer, la tête en bas. Maintenant, pointez vos pieds en “aile de pigeon” et gardez-les ainsi tout du long. Maintenant, souriez.” (Programme des championnats du monde de natation à Montréal, 2005)


La dénomination du sport, une sacrée histoire


L’expression “synchronised swimming” est employée pour la première fois en 1934 aux Etats-Unis. En France, ce sport est officiellement reconnu par la Fédération Française de Natation en 1950 sous le nom de “nage artistique”.


Il est, aujourd’hui encore, difficile de qualifier ce sport avec exactitude bien qu’aujourd’hui il est appelé officiellement “natation artistique” mais plus connu sous le nom de natation synchronisée. En effet, ce sport est indéfinissable de part la richesse de l’activité, aux confluents du sport et de l’art, qui mélange savamment aisance dans l’eau, acrobaties gymniques, sens musical et maîtrise d’une chorégraphie.


La natation artistique à pu être dénommée par nage ornementale, mouvement d’ensemble, nage de formation, nage rythmique, nage scientifique, nage de fantaisie ou encore nage harmonisée.


Lors des championnats du monde de natation en 1973, les américains ont imposé l’idée que cette discipline était un sport en effaçant l’aspect du joli spectacle. La natation synchronisée prend alors sa place. Ce n’est qu’en 2022 que la dénomination du sport devient “natation artistique”.



Les débuts de la natation artistique


Une nageuse dans un aquarium


S’il fallait consacrer une créatrice de la natation artistique, ce serait l’australienne Annette Kellerman.


Enfant, Annette est victime d’une attaque poliomyélite qui la contraint à marcher avec des béquilles, elle se met à nager pour guérir. Elle devient étoile du music hall qui se produit aux Etats-Unis au début du 20ème siècle.


Annette se distingue pour ses spectacles d’un genre nouveau : l’acrobatie aquatique. Cela consistait à plonger dans des aquariums en verre pour y réaliser une chorégraphie en apnée (parfois pendant plus de 3 minutes !). En participant aussi à côté à des courses de vitesse, elle donne une nouvelle image de femmes sportives et endurantes. Cette discipline se popularise grâce à Hollywood avec les 13 films silencieux dans lesquels elle tourne. La natation artistique est née.



Annette Kellerman



La prodigieuse alliance de la musique et de la performance


Ce sport a par la suite été développé par Katherine Curtis, qui a eu l’idée de combiner acrobaties aquatiques avec de la musique. Ses disciples se sont illustrés lors de la foire "Century of Progress" de Chicago en 1933 et 1934, durant laquelle le présentateur, l’ancien champion olympique de natation Norman Ross, a inventé le terme de "natation synchronisée".


Hollywood donne le coup de projecteur sur la natation artistique


La natation artistique a ensuite été popularisée par Esther Williams, star du cinéma américain, qui s’est mise en scène dans des ballets aquatiques dans nombre de ses films. L’aspect compétitif s’est accentué à la même époque, lorsque Frank Havlicek, l’un des élèves de Katherine Curtis, a élaboré un ensemble de règles.


Esther Williams



Quand la natation artistique devient une discipline olympique


Discipline relativement récente, la natation artistique est devenue un sport olympique pour la première fois à Los Angeles 1984, avec des épreuves en solo et en duo. Ces épreuves se sont répétées aux Jeux Olympiques de Séoul 1988 et de Barcelone 1992, avant qu’Atlanta 1996 ne les remplace par un ballet aquatique de huit personnes. Depuis les Jeux Olympiques de l’an 2000, le programme olympique inclut l’épreuve par équipe et en duo.



Qu’est-ce que la natation artistique ?


La natation artistique : un savant mélange entre la natation, la gymnastique, la danse et l'acrosport !


Elle se pratique en solo, en duo ou en équipe de 8 ou 10 athlètes. Tous les athlètes doivent être synchronisés sur une même chorégraphie dans l’eau et sur le rythme de la musique. Ils effectuent des figures techniques, des effets artistiques ou des acrobaties où un athlète est éjecté en dehors de l’eau par les autres membres de l’équipe sans toucher le fond de la piscine.


Cette discipline exigeante nécessite une grande souplesse, de l’agilité et de l’endurance. Elle est majoritairement pratiquée par des femmes, bien qu’à partir des championnats du monde de Kazan, des duos mixtes vont être intégrés au programme. Cette nouvelle épreuve s'ajoute aux traditionnels solo, duo et ballet d’équipes proposés lors des championnats de France, mais aussi lors des championnats du monde et d’Europe et des Jeux Olympiques (à l’exception du solo).

Les compétitions internationales ont lieu en même temps que celles de natation course, d’eau libre et de plongeon.


Il existe un certain nombre de mouvements, de déplacements et de figures aux noms parfois originaux : le coupe-coupe, la godille, le barracuda, le coup de pied à la lune, le flamant rose… En synchro, le principe est toujours le même : les nageurs.ses synchronisé.es vont toujours chercher à être le plus au dessus de l’eau possible ; la tête en bas avec le coupe-coupe, la tête hors de l’eau avec le rétropédalage, et à l’horizontale, avec le mouvement de godille


Un sport féminin ?


Avec la gymnastique rythmique, la natation artistique était le seul sport entièrement féminin. La date du 22 Décembre 2023 marque un tournant dans cette catégorie autorisant pour la première fois les Hommes à participer aux Jeux Olympiques 2024 à Paris.


Si la natation artistique est un sport majoritairement féminin; depuis les Championnats du Monde de 2015, la FINA (Fédération Internationale de Natation) désormais appelée World Aquatics, a ouvert ses portes aux hommes en les intégrant aux compétitions internationales.


Avant, les nageurs étaient autorisés à prendre part uniquement aux épreuves de duo mixte lors des championnats nationaux, des championnats d’Europe et des championnats du Monde.


Pourquoi choisir la natation artistique ?


Si vous êtes à l’aise dans l’eau et que vous dansez quand vous entendez de la musique, pourquoi ne pas vous lancer et tester la natation artistique ?


C’est un sport complet qui sollicite et développe plusieurs capacités en même temps : le cardio, la force, l’apnée, la souplesse… De plus, étant pratiquée dans l’eau, c’est une activité non traumatisante pour les articulations et la colonne vertébrale, car elle est sans impacts !


La natation artistique fait également appel à nos capacités mentales : on apprend à mémoriser les chorégraphies, les figures, à se repérer dans l’espace et sur la musique, … Ce sport développe fortement l’esprit d’équipe, la concentration et la rigueur.


Quel profil pour la natation artistique ?


Cette discipline correspond à toute personne qui est à l’aise dans l’eau et qui aime la musique, fille ou garçon, à tout âge ! Effectivement, plus on commence jeune, plus l’apprentissage est simple. Notre club propose l’apprentissage de la nage dès 4 ans pour d’abord se familiariser avec l’eau et pouvoir à 6 ans s’orienter vers la natation artistique.


Pas besoin de maîtriser les 4 nages (la brasse, le crawl, le dos crawlé et le papillon) pour débuter la synchro. L’apprentissage de la natation fait partie des entraînements ; la natation permet aux nageurs•ses de s’échauffer et de travailler leur cardio.


Nous avons une section spéciale poussines pour à partir de 6 ans qui inclut l’apprentissage de la natation. Les cours adultes débutants aussi sont disponibles dans notre club CP2A, ce qui est assez rare, mais il est tout à fait possible de débuter en catégorie loisirs !





Le résumé en un clin d’œil





310 vues1 commentaire

1 Comment


henry loris
henry loris
Apr 18, 2023


Like
bottom of page